Léonides : jusqu’à 200 étoiles filantes par heure, comment profiter du spectacle ?

Les Draconides surviennent généralement au mois d'octobre. Cette année, c'est le 8 qu'elles seront au maximum de leur activité.
Pas besoin de télescope, les Léonides seront visibles à l’œil nu ! (©Illustration Adobe stock/Marek)

Si l’on connait bien les pluies d’étoiles filantes estivales (comme les Perséides par exemple), et le plaisir de les observer pendant les douces nuits d’été, voir des étoiles filantes à l’automne semble moins commun. Et pourtant, chaque année, les Léonides reviennent en novembre. Il sera possible d’observer le pic de cette pluie d’étoiles filantes dans le ciel dans la nuit du jeudi 17 novembre au vendredi 18 novembre 2022. Ce qu’il faut savoir.

C’est quoi les Léonides ? 

On les appelle les Léonides car visuellement, elles paraissent provenir de la constellation du Lion. « Elles prennent donc le nom de la région du ciel dans laquelle on les voit apparaître », détaille Gilles Dawidowicz, vice-président de la société astronomique de France auprès d‘actu.fr.

Ces étoiles filantes, qui reviennent chaque année, sont en fait les poussières d’une comète qui se vaporisent dans l’atmosphère. 

« C’est un essaim de météores qui est associé aux poussières qu’une vieille comète, appelée Temple-Tuttle, a laissé derrière elle. Cela donne donc cette pluie d’étoiles filantes, qui promet un très beau spectacle », s’enthousiasme Gilles Dawidowicz, aussi président de la commission de planétologie.

Cette fois-ci, elles se déplaceront dans l’atmosphère à près de 71 km par seconde.

La comète Temple-Tuttle

La comète Temple-Tuttle, ou 55P/Temple-Tuttle de son nom original, a été découverte en 1865. Elle revient à proximité de la Terre tous les 33 ans. La dernière fois qu’elle est passée par chez nous, c’était en 1998. Et la prochaine fois, cela sera en 2031.

Si la comète revient tous les 33 ans, les poussières qu’elle laisse derrière elle lorsqu’elle passe à proximité du soleil sont visibles chaque année. En clair sur Terre, chaque mois de novembre, nous croisons sa queue de poussières qui traine.

Entre 50 et 200 météores par heure

Le pic 2022 de cette pluie de météores devrait avoir lieu vers minuit, « voire dès 23 heures, s’il fait déjà suffisamment noir », assure le spécialiste. À partir de cette heure-ci, « la constellation du Lion sera à peine en train d’émerger de l’horizon nord est, mais c’est l’ensemble de la voûte céleste qu’il convient de surveiller », précise la Cité de l’espace de Toulouse.

On sait qu’entre 23h et 3h du matin, on pourra voir de belles étoiles filantes, qui sont visibles à l’œil nu en plus. Même si ce n’est pas une prédiction exacte, et selon les circonstances, cela peut varier : l’observation dépend notamment du couvert nuageux.

Gilles DawidowiczVice-président de la société astronomique de France

En clair, s’il y a trop de nuages, il sera difficile de bien voir.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Fugaces et brillantes, les Léonides offriront un spectacle haut en couleurs, « avec des météores jaunes, vertes, bleues ou blanches si elles sont persistantes et que la trainée reste quelques secondes dans l’air », précise l’expert.

Entre 50 à 200 météores seront visibles chaque heure. Même si ce chiffre reste incertain, et que cela suppose des conditions d’observations idéales.

Comment les observer ?

Pour être sûr de ne pas manquer le spectacle, plusieurs paramètres sont à prendre en compte : il faut bien attendre qu’il fasse suffisamment noir, être loin de la pollution lumineuse, et avoir un horizon bien dégagé, « si possible vers la constellation concernée », détaille la Cité de l’espace. 

On peut ainsi s’allonger sur le sol ou sur une chaise longue. Il convient d’éviter toute source de lumière parasite (sur une terrasse ou un balcon, éteignez l’éventuel éclairage). Hélas, les zones urbaines sont très peu favorables, car moins vous verrez d’astres dans le ciel, et moins vous aurez de chances d’apercevoir une «étoile filante».

La Cité de l’espace

Et nul besoin de télescope ou de jumelles, vos yeux suffisent ! Regardez vers le nord est, mais surveillez tout de même le reste du ciel. Vous pourriez avoir des surprises.

La prochaine pluie d’étoiles filantes sera visible la nuit du 14 décembre 2022 et se nomme les Géminides : elle doit son nom à son apparition dans la constellation des Gémeaux.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply