Test Oppo Reno 8 Pro : notre avis complet – Smartphones

Si le Reno 6 d’Oppo avait eu droit à une version Pro, ce n’était pas le cas du Reno 7. Une version Pro haut de gamme qui revient avec la série des Reno 8, qui est composée également d’une version vanilla et d’une version Lite. Tous sont sortis au début du mois de septembre, pile à temps pour la rentrée des classes. L’occasion pour le fabricant de sortir sa première tablette tactile sur le marché européen, l’Oppo Pad Air, que nous avons aussi testée.

Oppo Reno 8 ProFiche technique

Modèle Oppo Reno 8 Pro
Version de l’OS Android 12
Interface constructeur ColorOS
Taille d’écran 6.7 pouces
Définition 2412 x 1080 pixels
Densité de pixels 394 ppp
Technologie AMOLED
SoC Dimensity 8100 MAX
Puce Graphique (GPU) Mali-G610 MC6
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.3
5G Oui
NFC Oui
Capteur d’empreintes Sous l’écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4500 mAh
DAS 0.994
Dimensions 74,2 x 161,2 x 7,34 mm
Poids 183 grammes
Couleurs Noir, Vert
Indice de réparabilité ?

8,0/10

Prix 649 €
Fiche produit
Voir le test

Ce test a été réalisé avec un Reno 8 Pro prêté par Oppo.

Oppo Reno 8 ProDesign

Ce qu’on remarque immédiatement sur ce smartphone Oppo, c’est son dos. Oppo parle d’un « design monocoque intégré », avec un dos « en verre forgé ». Cela veut dire que ce qu’on appelle communément le « bloc photo » n’en est plus vraiment un. Il s’agit plutôt d’une « bosse » où viennent loger les capteurs photo du téléphone, mais la coque reste continue jusqu’aux tranches sur les côtés. Oppo avance que cette façon de designer un dos de téléphone permet de « limiter l’accumulation de poussière » au niveau du bloc photo. Cette volonté, on la retrouve dans les objectifs, qui ne prennent pas réellement la poussière sur leur pourtour. Une face magnifique avec un rendu glossy très joli, mais qui prend indéniablement les traces de doigt. Deux coloris sont disponibles sur ce téléphone, à savoir le vert et le noir (version testée).

Le dos de l’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

De l’autre côté, on se retrouve avec un bel écran de 6,7 pouces aux bordures relativement fines. Elles sont épaisses de 1,84 millimètre en haut, 2,37 en bas et 1,48 sur les côtés, ce qui offre un ratio corps/écran de 93,4 %. Si l’Oppo Reno 8 Pro a bel et bien un menton avec des bordures plus prononcées en bas, cela ne se remarque pas vraiment à l’usage. De même pour les bordures sur les côtés qui profitent des tranches nettes qui les rendent plus discrètes. Tout en haut de cet écran, on trouve le poinçon accueillant le capteur selfie qui lui aussi sait se fait discret, quoiqu’il dépasse légèrement de la barre d’état.

Une prise en main convaincante

Sur le Reno 8 Pro, pas de bordures arrondies, mais des tranches droites, et ce, sur toutes les arêtes. Si les finitions des pièces du téléphone sont très bonnes, ce dernier a un problème sur ce point. Ce smartphone Oppo est livré avec un film de protection préposé qui n’est pas de bonne qualité. Il se raye trop facilement, même en faisant attention et cela détériore l’expérience de l’écran. Pour autant, la dalle du téléphone est couverte avec du verre Corning Gorilla Glass 5.

Avec son poids de 183 grammes et son épaisseur de 7,34 millimètres, le Reno 8 Pro ne fait pas dans ce qui se fait de plus léger ou de plus fin, mais cela reste très classique. Il mesure 16,1 centimètres de long et 7,43 centimètres de large, ce qui en fait un modèle plutôt compact au vu de l’écran de 6,7 pouces.

Un bloc photo qui n’en est pas vraiment un // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

L’Oppo Reno 8 Pro a tout pour avoir une prise en main agréable et qui ne glisse pas trop des mains, même si le dos tout en verre et sans bloc photo n’aide pas. Le poids est bien réparti et le téléphone ne penche pas d’un côté ou de l’autre. Les boutons d’alimentation et de volume ne sont pas positionnés du même côté et sont accessibles. Ils sont situés dans la partie supérieure du téléphone sans être trop hauts. On remarque que ce modèle ne dispose pas de prise jack ; il faudra passer soit par le Bluetooth, soit par un adaptateur vers USB-C. La tranche inférieure accueille le tiroir SIM dans lequel on peut loger jusqu’à deux cartes nano-SIM. Elle accueille aussi un haut-parleur. Ce dernier est complété par un second sur le haut du téléphone, utilisé pour les appels, mais aussi pour produire du son en stéréo.

La tranche droite de l’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Du côté de la résistance de ce smartphone, il est certifié IP54, ce qui signifie qu’il est résistant à la poussière et aux projections d’eau. Dans ce segment de prix, on aurait tout de même pu espérer mieux, comme une résistance à l’eau plus importante.

L’Oppo Reno 8 Pro possède un capteur d’empreintes digitales sous l’écran. L’enregistrement d’une empreinte est vraiment rapide puisqu’il demande vingt secondes environ. Le déverrouillage avec le doigt est, lui aussi, très rapide, on n’a même pas l’impression d’avoir une microattente et le capteur est fiable. Posé sur une table, on peut facilement l’utiliser sur la partie inférieure, sauf si l’on appuie sur la gauche de l’écran. Cependant, on n’aura aucun mal à écrire sur un clavier ou à naviguer sur Internet.

Oppo Reno 8 ProÉcran

Le Reno 8 Pro d’Oppo possède un écran Amoled de 6,7 pouces de diagonale, d’une définition de 2412 par 1080 pixels (FHD+), soit une résolution de 394 ppp et un format 20,1:9. Cette dalle est Amoled (avec un contraste proche de l’infini donc) et offre un taux de rafraîchissement de 120 Hz maximum. Aussi, ce smartphone est certifié HDR10+.

Oppo promet que son dernier modèle couvre 100 % des couleurs du DCI-P3 et du sRGB et qu’il a une profondeur de couleur de 1,07 milliard. Pour vérifier cela, nous avons réalisé plusieurs mesures à l’aide d’une sonde et du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays pour pousser l’écran du Reno 8 Pro dans ses retranchements. Nous sommes restés sur la configuration par défaut du téléphone, à savoir un mode de couleurs « vives » décrit comme un « écran couleur lumineux » avec une température de couleur « par défaut ».

L’écran de l’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Dans les résultats qui en sont ressortis, nous n’avons pas été déçus : l’Oppo Reno 8 Pro arrive à couvrir 155 % du sRGB et 103 % du DCI-P3. En SDR, le Delta E moyen sur le DCI-P3 observé est de 3,69, ce qui est très correct. En HDR, cela se gâte un peu, mais sans que ce soit alarmant (notamment par rapport à ce que propose la concurrence), puisqu’on arrive à 7,13. Dans ces mesures, l’idéal est de se rapprocher de 3, ce que le Reno 8 Pro arrive à faire en SDR, sauf sur les nuances de blanc qui tirent pas mal vers le bleu.

Avec ces mêmes réglages, la température moyenne se situe à environ 7380 K. Ce modèle tire donc effectivement vers le bleu, puisque la température idéale est située à 6 500 K, l’équilibre parfait entre le bleu et le rouge. Si vous souhaitez régler cela, Oppo propose un mode « Naturel » qui ne règle malheureusement pas le problème. Vous pouvez cependant régler les couleurs vers du plus chaud en mode vif et on peut arriver aux alentours des 6 500 K. L’Oppo Reno 8 Pro produit donc des couleurs vives, sans que cela ne soit désagréable et elles conviendront à la très grande majorité des utilisateurs.

La luminosité maximale de ce téléphone est de 800 cd/m². Dans nos mesures, nous avons pu monter à 740 cd/m², ce qui n’est pas ce qui est promis, mais qui reste très satisfaisant. À l’usage, l’écran se révèle vraiment lumineux et évite les désagréments de la lecture en plein soleil. On peut choisir de régler automatiquement la luminosité de l’écran et c’est assez réactif, bien que la luminosité réglée par le téléphone aura tendance à être plutôt élevée par défaut.

L’Oppo Reno 8 Pro dispose d’un mode always-on que l’on peut régler en mode « économie d’énergie », le programmer ou le laisser constamment. On a le droit à quelques options de personnalisation et l’on peut afficher l’heure, la date, le niveau de batterie et les notifications. Au cours de mon utilisation, j’ai pu constater de légères brûlures d’écran temporaires où l’on voyait l’heure qui restait affichée. Rien de définitif, mais sur le long terme cela pourrait poser problème.

Oppo Reno 8 ProLogiciel

Ce smartphone profite d’Android 12 avec l’interface ColorOS 12.1. Oppo promet deux ans de mises à jour Android, ce qui veut dire qu’a priori, on pourra aller jusqu’à Android 14 et trois ans de mises à jour de sécurité. C’est peut-être dommage et incohérent d’avoir poussé la garantie constructeur à trois ans, mais d’avoir laissé seulement deux ans de mise à jour du système d’exploitation. Surtout, dans cette gamme de prix, on attend désormais au moins trois ans de mises à jour d’Android. C’est donc un vrai point noir.

Le bouton d’alimentation de l’Oppo Reno 8 Pro, avec une touche de vert // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

En tout cas, ColorOS est un bonheur à utiliser, puisque cette surcouche est bourrée d’options de personnalisation, notamment Monet (d’Android 12), qui permet d’adapter les couleurs de l’interface à celles du fond d’écran. Ce qui m’a le plus surpris, c’est le mode fenêtré des applications qui est très facile à activer. S’il demande un temps d’adaptation, une fois pris en main, c’est un régal.

On navigue aisément dans les menus bien qu’ils soient nombreux, mais la prise en main est toujours agréable, d’autant plus que je n’ai constaté aucun bug sur les animations qui sont fluides constamment. Quant aux raccourcis de la barre d’état, ils sont suffisamment nombreux et personnalisables.

Le revers de la médaille, c’est sans doute le nombre d’applications préinstallées qui ne sont ni d’Oppo ni de Google, puisqu’il y en a pas moins de onze. Ce téléphone prend en charge le DRM Widevine L1, ce qui veut dire que l’on peut utiliser les services de SVoD sans problème en full HD.

Oppo Reno 8 ProPerformances

L’Oppo Reno 8 Pro est le premier smartphone équipé du SoC MediaTek Dimensity 8100-Max, qui a été conçu en collaboration avec la marque. En outre, c’est la deuxième puce la plus puissante jamais équipée dans un produit Oppo. Elle est épaulée par la puce Mali-G610 MC6 ainsi que par 8 Go de RAM auxquels 3 Go de RAM virtuels peuvent s’ajouter.

L’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le smartphone est constamment fluide, même avec beaucoup d’applications ouvertes, on peut passer de l’une à l’autre sans souci. Si vous souhaitez jouer à Fortnite avec, vous ne serez pas dans les meilleures conditions puisque la fréquence de rafraîchissement des images est bloquée à 30 FPS. Au moins à cette fréquence d’image et avec les paramètres graphiques à fond, on reste constant sur les 30 FPS. Sur Call of Duty : Mobile, le jeu tourne sans aucun problème avec les paramètres graphiques eux aussi poussés au maximum. Quant à Genshin Impact, même avec les paramètres graphiques réglés en qualité maximale on peut facilement jouer, bien qu’on ait quelques ralentissements.

Modèle Oppo Reno 8 Pro Xiaomi 12T Pro Asus Zenfone 9 Google Pixel 7 Pro OnePlus 10T
AnTuTu 9 700408 1065890 1085542 N/C 754073
AnTuTu CPU 168626 252711 255974 N/C 126624
AnTuTu GPU 280889 461568 468392 N/C 416631
AnTuTu MEM 141063 175314 181036 N/C 100661
AnTuTu UX 109830 176297 180140 N/C 110157
PC Mark 3.0 11568 12878 16292 11317 10443
3DMark Wild Life 5774 N/C N/C 6012 N/C
3DMark Wild Life framerate moyen 34.60 FPS N/C N/C 36 FPS N/C
3DMark Wild Life Extreme 1574 2813 2776 1822 2696
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 9.40 FPS 16.80 FPS 16.6 FPS 10.90 FPS 16 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 42 / 27 FPS 54 / 52 FPS 67 / 51 FPS 48 / 13 FPS 60 / 47 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 47 / 52 FPS 70 / 103 FPS 89 / 103 FPS 53 / 57 FPS 60 / 97 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 144 FPS 120 / 273 FPS 119 / 258 FPS N/C 60 / 218 FPS
Geekbench 5 Single-core 898 1308 N/C 990 N/C
Geekbench 5 Multi-core 3505 4337 N/C 2669 N/C
Geekbench 5 Compute 3828 N/C N/C 4601 N/C
Lecture / écriture séquentielle 1684 / 1539 Mo/s 1842 / 1738 Mo/s 1955 / 1453 Mo/s 1328 / 236 Mo/s 1637 / 1108 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 86664 / 107499 IOPS 84162 / 113531 IOPS 94123 / 125455 IOPS 40972 / 52167 IOPS 23462 / 67117 IOPS

Sur les performances brutes, l’Oppo Reno 8 Pro est un peu en retard par rapport à d’autres concurrents au même prix, comme le Xiaomi 12T Pro sorti il y a quelques semaines. C’est le cas tant sur la partie CPU que sur la partie GPU, on peut supposer que ce modèle vieillisse donc moins bien que d’autres. D’un autre côté, à l’usage cela ne se ressent pas du tout et le téléphone est fluide en toutes circonstances, sauf en jeu où cela peu poser quelques difficultés.

En jeu, l’Oppo Reno 8 Pro peut chauffer beaucoup et c’est difficile de ne pas le ressentir avec un dos en verre. Mais pour d’autres usages, même pour de la lecture vidéo en streaming à forte luminosité, il ne chauffe pas.

Oppo Reno 8 ProPhoto et vidéo

Au dos de l’Oppo Reno 8 Pro, on trouve trois capteurs photo :

  • Un capteur principal de 50 Mpx ouvrant à f/1.8 ;
  • Un capteur ultra-grand-angle de 8 Mpx ouvrant à f/2.2 et avec un champ de vision de 112° ;
  • Un capteur macro de 2 Mpx ouvrant à f/2.2.
L’Oppo Reno 8 Pro et ses capteurs photo // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Capteur principal

La photo sur smartphone est plutôt bonne sur ce modèle, sans que ce ne soit sa première qualité. Le capteur principal offre une bonne plage dynamique et arrive à conserver pas mal d’informations même lorsque la lumière tend à manquer. Le focus rate peu, toutefois le piqué peut être en retrait sur certains clichés, la netteté est certaines fois légèrement décevante, à cause peut-être du traitement logiciel. D’un autre côté, il a du mal à gérer les grandes plages dynamiques et a tendance à privilégier les détails très exposés, au détriment des zones les plus sombres qui se retrouvent sans beaucoup de détails.

La statue de Boudha par exemple a vraiment du mal à ressortir du mur et elle manque de nuances de noir. J’ai cependant été agréablement surpris du flou d’arrière-plan sur le chargeur allume-cigare qui est très naturel.

Capteur ultra-grand-angle

Ce capteur est vraiment moins bon que le capteur principal puisque la netteté des résultats ainsi que la plage dynamique sont décevantes. Néanmoins on arrive à produire de jolies photos même lorsque les conditions lumineuses ne sont pas très bonnes. Mais on ne peut pas aller plus loin avec. Si ce capteur ultra-grand-angle n’est pas un atout du Reno 8 Pro, il n’en est pas non plus un gros défaut et se révèle très utile au quotidien.

Capteur macro

Avec son capteur macro de 2 Mpx, le Reno 8 Pro se met au niveau de smartphones… à 200 euros. Il capte moins de lumière, a des couleurs moins belles et une définition faible, ce qui fait qu’il se révèle assez inutile à l’usage. On privilégiera le mode x2 numérique qui utilise le capteur principal qui donne des rendus bien meilleurs. Pour autant, dans certaines situations, il peut être utile, mais ce sera loin d’être systémique.

Mode zoom numérique x2

Avec le capteur principal, l’appareil photo du Reno 8 Pro propose un mode zoom numérique x2. Il se révèle très pratique au quotidien quand on veut zoomer sur un élément en particulier et offre des prises de vue différentes que s’il n’était pas présent.

Mode portrait

Le mode portrait détoure vraiment bien les vêtements et les seules imperfections que l’on remarque se situent au niveau des visages et surtout des cheveux. Le logiciel photo a tendance à flouter certains cheveux qui ne devraient pas l’être et l’on constate quelques erreurs au niveau des oreilles notamment.

Il faut aussi parfois s’y reprendre à plusieurs fois, car le téléphone va oublier de flouter l’arrière-plan. Mais mis à part ces petits couacs, le Reno 8 Pro s’en sort bien sur cet exercice.

Mode nuit

Le mode nuit de ce smartphone n’est en fait pas toujours utile, la différence entre une photo prise avec et sans ce mode ne se voit pas toujours. D’un côté c’est rassurant puisque cela veut dire que les capteurs s’en sortent bien en conditions de faible luminosité, mais de l’autre, cela veut aussi dire que le mode nuit ne sert pas vraiment. Il ajoute cependant de la lumière à certaines scènes qui en ont besoin, mais aussi de la netteté, sans que cela ne soit surprenant. Cela se voit surtout sur les photos où il y a certains éléments lumineux : le mode nuit arrive à supprimer les aberrations optiques ou tout du moins à les réduire. Mais dans d’autres cas, on peut perdre des détails en activant ce mode, notamment pour les scènes en intérieur. Globalement, ce mode nuit est décevant par rapport à ce à quoi on peut s’attendre sur un positionnement à ce tarif-là.

Sur cet exemple ci-dessus, le mode nuit ne sert pas, c’est même l’inverse : le résultat à droite possède un meilleur piqué. Sur les deux exemples ci-dessous en revanche, les aberrations optiques dues aux sources de lumière ont été réduites et les résultats sont un peu plus lumineux. On a d’ailleurs un meilleur piqué en mode nuit.

Quant à l’exemple ci-dessous, le mode nuit arrive à attraper légèrement plus de lumière sur la lampe à droite de l’image. En revanche, il ne se révèle pas utile pour récupérer de la lumière au niveau de la télécommande ou de la souris. Au contraire, on voit moins bien l’enceinte en dessous de l’écran, la grille est presque entièrement lisse sur la photo avec le mode nuit activé, alors que quand il est désactivé on arrive à mieux distinguer le quadrillage.

Capteur selfie

À l’avant du téléphone, on trouve le capteur Sony IMX709 de 32 Mpx ouvrant à f/2.4 qu’on trouvait aussi sur le Find X5 Pro. Les selfies qui en résultent manquent parfois de piqué, sans doute parce que le capteur monte haut dans les valeurs ISO (de sensibilité à la lumière), ce qui a tendance à provoquer du bruit numérique. Heureusement, cela reste très correct, d’autant plus que les couleurs ne sont pas vraiment atteintes.

La vidéo

L’Oppo Reno 8 Pro permet de filmer en 4K jusqu’à 30 images par seconde et en 1080p jusqu’à 60 images par seconde. La stabilisation, qu’elle soit en 4K ou en mode « ultra-stabilité » en 1080p est vraiment satisfaisante. De même pour les couleurs et la lumière des vidéos : la « sneaker-PC » a été tournée dans de mauvaises conditions lumineuses et pour autant, le téléphone s’en sort bien. En selfie, on peut filmer jusqu’en 1080p à 30 images par seconde seulement.

Oppo Reno 8 ProAudio

La version « Pro » du Reno 8 est équipée de deux haut-parleurs qui peuvent produire un son stéréo. Malheureusement, il ne s’agit pas d’un vrai stéréo puisqu’à l’écoute, on se rend compte que le transducteur supérieur n’est vraiment pas aussi puissant que l’autre.

Le volume est plutôt linéaire et arrive à monter assez haut. À l’écoute, on a un résultat assez convaincant avec des basses relativement présentes, bien que les haut-parleurs soient axés sur les médiums et les aigus. Il faut tout de même monter à 75 % du volume au moins pour avoir des sons désagréables qui sortent. Gardez à l’esprit que cela reste un téléphone et qu’il n’est pas entièrement conçu pour cela.

Les boutons de volume de l’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Au cours des appels, le haut-parleur supérieur peut être faiblard dans les environnements bruyants, il peut falloir demander à votre interlocuteur de hausser la voix pour l’entendre correctement.

Oppo Reno 8 ProRéseau et communication

En 4G, je n’ai constaté aucun souci de connexion, que ce soit en région parisienne dans d’autres endroits en France, rien qui ne soit anormal. Sachez toutefois que l’Oppo Reno 8 Pro est compatible avec le réseau 5 G.

Sur la géolocalisation, j’ai pu rencontrer quelques problèmes, il m’est arrivé que le téléphone arrive à me géolocaliser au bon endroit, puis quelque secondes après déplacer ma position sur Google Maps. La géolocalisation peut parfois être précise, mais peut tout autant ne pas l’être du tout. Il m’est arrivé qu’elle ne s’actualise pas assez régulièrement et que le gyroscope se perde un peu.

L’inscription de la marque au dos du téléphone // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Durant les appels, mes interlocuteurs n’ont pas du tout été gênés par le bruit environnant même lorsqu’il était bruyant. La voix est bien isolée, quoiqu’un peu compressée, sans que cela n’engendre de désagréments.

Oppo Reno 8 ProBatterie

Sur l’autonomie, l’Oppo Reno 8 Pro n’est pas le meilleur de sa catégorie. Quand d’autres smartphones, y compris à des prix moins élevés, peuvent tenir deux journées complètes, le Reno 8 Pro pourra tenir une journée et demie sans inquiétude, mais pas beaucoup plus dans un usage modéré. Il offre tout de même de quoi tenir une journée en usage intensif et jusqu’à deux jours si vous faites en sorte d’économiser un peu de batterie. Ce modèle n’est donc pas le meilleur sur ce point, mais se défend tout de même.

Le port de charge de l’Oppo Reno 8 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le constructeur annonce tout de même jusqu’à 26 heures de fonctionnement en appel, 35 heures pour de la lecture de musique et jusqu’à 20 heures de lecture vidéo. En regardant une série sur Netflix, je perdais environ 10 % de batterie par heure, avec la luminosité à 75 %, en 4G et avec des écouteurs connectés en Bluetooth.

Durant notre protocole de test personnalisé à l’aide de ViSer, l’Oppo Reno 8 Pro a tenu durant 9 heures et 36 minutes avec le mode 120 Hz activé par défaut. Il fait partie du bas du classement parmi les smartphones que nous avons testés entre 2021 et aujourd’hui. À titre de comparaison, le Xiaomi 12T Pro, vendu au même prix et sorti un mois après, a tenu près de 12 heures et 30 minutes.

La recharge

Oppo a certifié auprès de la société TÜV Rheinland qui confirme la capacité de son Reno 8 Pro « à maintenir 80 % de performance après 1 600 cycles de charge ».

Le Reno 8 Pro profite d’une charge rapide de 80 W avec un chargeur fourni dans la boîte. Le constructeur annonce que l’on peut récupérer jusqu’à 50 % de batterie en 11 minutes et atteindre les 100 % en 31 minutes et quelques. De notre côté, nous avons mesuré ceci :

  • 5 minutes : 16 %
  • 10 minutes : 37 %
  • 15 minutes : 54 %
  • 20 minutes : 70 %
  • 25 minutes : 83 %
  • 30 minutes : 92 %
  • 35 minutes : 100 %

Même si nous n’avons pas pu atteindre les performances indiquées, cela reste très bon, puisqu’environ 30 minutes suffisent à recharger complètement le smartphone. C’est parfait lorsqu’on se prépare le matin avant de sortir ou bien lorsqu’on manque un peu de batterie : quelques minutes suffisent à récupérer jusqu’à quelques dizaines de points. Si vous avez un chargeur rapide à portée de main, vous ne manquerez jamais de batterie. Ce qu’on peut reprocher à ce téléphone néanmoins, c’est l’absence de charge sans-fil, qui aurait été appréciable.

Oppo Reno 8 ProPrix et disponibilité

L’Oppo Reno 8 Pro est déjà disponible au prix de 799 euros en noir ou en vert. À noter que la garantie constructeur s’élève à trois ans, soit une année de plus que la durée minimale légale en France. Aussi, son indice de réparabilité est de 8/10.

Pour les personnes intéressées, il faut savoir que si vous achetez un Oppo Reno 8 Pro avant le 31 décembre 2022, vous pourrez prétendre à un remboursement de 100 euros de la part d’Oppo puisque la marque met en place une offre de remboursement.

Où acheter L’

Oppo Reno 8 Pro
au meilleur prix ?

Leave a Reply