God of War Ragnarök, la fin d’une ère pour la série de jeux PlayStation ?

News jeu God of War Ragnarök, la fin d’une ère pour la série de jeux PlayStation ?

Dans ce nouvel épisode de 5 choses à savoir, la rédaction de JV s’intéresse au futur de la licence God of War. Après un reboot plus que réussi côté mythologie nordique, la licence va-t-elle continuer à faire les bons choix pour son avenir ?

Sommaire

  • Les remakes
  • Le prochain projet du studio
  • Une exclu PS5 permettrait quoi ?
  • DLC : les mondes et intrigues sous-exploitées ?
  • Changement de cadre et de mythologie ?

Les remakes

La première hypothèse pour le futur de God of War, c’est la case remake. On en voit souvent, mais refaire du neuf avec du vieux, ça marche. D’autant plus, c’est une stratégie qui paye souvent chez PlayStation. Surtout qu’un retour aux sources de God of War ne paraitrait pas si stupide que ça. En effet, nombreux sont les joueurs à avoir rencontré Kratos grâce au reboot de 2018. Pour ce qui est de l’arc olympien façon beat’em up à l’ancienne, ces derniers ne l’ont pas connu. Parmi eux, les God of War 1, 2 et 3 sont les plus emblématiques. Ainsi, si Sony dégaine un remake autour de cette première trilogie, avec tout le savoir faire et la patte du reboot,l’effet pourrait être garanti.


Le prochain projet du studio

Vu la masterclass du studio Sony Santa Monica avec God of War 2018 et Ragnarok, les aventures mythologiques de la série devraient rester entre leurs mains. Avec 23 millions de ventes sur 4 ans, PS4 et PC, pour le premier, les aventures de Kratos sont particulièrement lucratives. Pour connaître la direction prise par le studio, on peut se tourner vers les offres d’emploi qu’il propose. Si on les épluche un peu, on trouve notamment 4 jobs en programmation. Mais le plus intéressant, c’est que le studio californien recrute des chefs de projet expérimentés pour rejoindre les chantiers à venir. Encore plus évocateur, ces derniers recherchent également un senior character concept artist. En bref, un créatif qui va concevoir les personnages d’un jeu encore non annoncé. Avec tout ça, on est clairement dans les premières étapes d’un tout nouveau jeu. Mais calmons-nous, ce dernier ne devrait pas faire parler de lui avant quelques années.

God of War Ragnarök, la fin d’une ère pour la série de jeux PlayStation ?

Une exclu PS5 permettrait quoi ?

Depuis 2018, quand on pense God of War, on pense plan séquence et grand spectacle. Le reboot avait été un véritable “game-changer” pour les productions PlayStation. Disponibles sur PS4, les titres, bien que très beaux, ont sûrement dû se brider pour la sortie de Ragnarök. Ainsi, le prochain titre de la saga sera a minima pleinement pensé pour la dernière génération de console. Sans frontières technologiques trop bloquantes, une nouvelle claque Made in Sony Santa Monica pourrait parvenir à nos petites mirettes éberluées. Le tout avec la mise en scène des deux derniers jeux, la promesse parait déjà vraiment très belle.


DLC : les mondes et intrigues sous-exploitées ?

Un DLC pour God of War Ragnarök, ça vous dirait ? Alors que les plus chanceux viennent à peine de toucher au jeu, la question peut déjà se poser. Si les deux jeux sont déjà bien denses, la mythologie nordique offre beaucoup de secrets. Les 9 royaumes n’ont pas raconté toutes leurs histoires. La quête principale et les quêtes secondaires apportent de l’épaisseur. Cependant, on ne peut pas s’empêcher de penser aux sous intrigues de l’aventure. Sans être bâclées pour autant, un DLC serait l’occasion d’en savoir plus et de replonger encore dans cet univers génial mis en scène par Sony Santa Monica. Rappelez-vous en 2018, on se disait, en voyant le Bifrost et Yggdrasil, qu’il y avait clairement de la place pour explorer ces aspects dans une suite ou un DLC.

God of War Ragnarök, la fin d’une ère pour la série de jeux PlayStation ?

Changement de cadre et de mythologie ?

On attaque les évidences : est-ce que l’arc nordique est terminé après cet épisode Ragnarok ? Tout porte à croire que oui. C’est vraiment une conclusion, et non un cliffhanger comme on avait pu voir dans la fin du premier jeu. Ici et comme dirait Adèle : “This is the end”. On peut éventuellement imaginer une suite, mais ça paraît difficile à conceptualiser. Surtout que Cory Barlog, le papa du jeu de 2018, avait affirmé en interview que ce reboot sauce nordique se suffisait en seulement 2 jeux. Par ailleurs, ce dernier avouait qu’ils hésitaient à adapter ce bestiaire divin au profit d’un autre. En outre, un artwork où on pouvait apercevoir une espèce de Sphynx était visible. Ainsi, on peut imaginer que la mythologie égyptienne a quelques chances de revenir à l’esprit de Cory Barlog.

  • Si vous souhaitez plus d’informations sur le futur de God of War, vous pouvez regarder l’épisode de 5 Choses à savoir disponible ci-dessus.

A propos de God of War : Ragnarok

Leave a Reply