Amouranth est-elle en train de devenir la reine de Twitch ?

News culture Amouranth est-elle en train de devenir la reine de Twitch ?

Au menu du Daily de ce jeudi 10 novembre, on va commencer avec la streameuse Amouranth qui va beaucoup mieux. On enchainera avec le rachat Activision Blizzard King qui pose quelques problèmes. Enfin, on conclut sur les nouveaux jeux FIFA et leurs nouvelles dynamiques. Le Daily, c’est parti !

Sommaire

  • Amouranth, future icône de Twitch
  • Un rachat qui a du plomb dans l’aile
  • La FIFA cherche à faire peau neuve

Amouranth, future icône de Twitch

Récemment libérée du joug de son ancien compagnon, Amouranth connaît une belle envolée. En effet, un nouveau public semble venir à la streameuse américaine. Désormais, elle culmine à plus de 6 millions d’abonnés sur Twitch. Un chiffre colossal qui la place comme la deuxième femme la plus suivie de la plateforme derrière Pokimane et ses 9 millions de fans. En parallèle, cette dernière a voulu faire taire quelques rumeurs. Ainsi, de nombreuses personnes affirmaient que ses finances coulaient depuis les affaires de violences et de menaces qui l’entourait. Elle a ensuite assuré que ces informations étaient bien éloignées de la réalité et qu’elle gagne a minima 10 millions de dollars par mois. Une somme obtenue en additionnant tous les revenus de la streameuse.


Un rachat qui a du plomb dans l’aile

Depuis ce début d’année 2022 Xbox a dégainé le chéquier pour s’offrir ABK, autrement dit l’association Activision Blizzard King. Il s’agit de l’éditeur derrière Call of Duty, World of Warcraft, Diablo, Candy Crush, etc. Ce rachat tourne autour des 70 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grosse transaction de l’histoire du jeu vidéo. C’est aussi la 3ᵉ plus grosse acquisition d’entreprise de ce début de décennie. Mais cette opération, la commission Européenne ne l’apprécie pas vraiment et souhaite la bloquer si ses conditions ne sont pas respectées. Pour cause, l’institution du vieux continent déteste les monopoles. En outre, elle veut éviter que Microsoft ne prenne toutes les licences phares de ces éditeurs et ne les privatisent via son GamePass. Une décision qui pourrait les faire disparaître des consoles PlayStation. Mais surtout, un évènement pareil viendrait mettre fin à la vente de jeux en version physique, un désastre pour les vendeurs spécialisés.


La FIFA cherche à faire peau neuve

Si vous suivez l’actu, vous avez eu connaissance du divorce entre la FIFA et Electronic Arts. L’an dernier, les deux organismes avaient décidé de faire bande à part pour une question de droits et de tarification des licences. Ainsi, EA va bosser sur son EA Sports FC, qui restera proche de la vision impulsé au jeu de foot depuis maintenant plus de 25 ans. En outre, les jeux de foot bien connus continueront de vivre sous ce nom. Alors que les prochains jeux que vous croiserez avec le nom FIFA ne seront plus fait par les développeurs habituels. De plus, un communiqué de presse de la FIFA vient de révéler 4 nouveaux jeux qui débarqueront prochainement. Les styles seront variés, allant de la gestion de matchs de street football à un Metaverse basé sur la blockchain.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets, vous pouvez regarder le Daily du jeudi 10 novembre disponible ci-dessus.


Leave a Reply