Un mollusque “fossile” découvert vivant en Californie

C’est une découverte extraordinaire qu’a faite Jeff Goddard : celle d’une espèce de coquillage que l’on pensait disparue il y a plusieurs millions d’années. Tout cela, en plus, dans la région très fréquentée de Naples Point, juste au nord de Santa Barbara, en Californie. Les faits sont relatés dans la revue Zookeys.

“Il n’est pas si courant de trouver vivante une espèce connue pour la première fois dans les archives fossiles, en particulier dans une région aussi bien étudiée que le sud de la Californie, a déclaré le co-auteur Jeff Goddard, chercheur associé au Marine Science Institute de l’UC Santa Barbara. Le nôtre ne remonte pas aussi loin que le fameux Coelacanthe ou le mollusque d’eau profonde Neopilina galatheae – représentant toute une classe d’animaux que l’on croyait disparus il y a 400 millions d’années – mais il remonte à l’époque de tous ces des animaux merveilleux capturés par les puits de goudron de La Brea.”

Les 25 espèces animales “disparues” les plus recherchées dans le monde

Un animal de 10 millimètres de long

Tout commence en novembre 2018 pour le chercheur. Alors qu’il retournait des pierres à marée basse à la recherche de nudibranches, son attention a été attirée par une paire de petits bivalves translucides.

“Leurs coquilles ne faisaient que 10 millimètres de long, a-t-il déclaré. Mais quand ils se sont étendus et ont commencé à agiter un pied à rayures blanches brillantes plus long que leur coquille, j’ai réalisé que je n’avais jamais vu cette espèce auparavant.” Une surprise pour le spécialiste, qui a passé des décennies à arpenter ces eaux.

La loi nous autorise-t-elle à rapporter du sable ou des coquillages de la plage ?

Jeff Goddard a immédiatement pris en photo les animaux, pour ensuite les envoyer à Paul Valentich-Scott, conservateur émérite de malacologie au Musée d’histoire naturelle de Santa Barbara. Résultat, ce dernier n’avait jamais vu non plus un tel mollusque. Il a alors demandé à Jeff Goddard de lui fournir des spécimens vivants.

Ce n’est qu’à la 9e tentative, en mars 2019, que le chercheur parvint à ses fins, trouvant un unique spécimen. Après de nombreuses recherches, les deux hommes, qui pensaient avoir affaire à une nouvelle espèce, se sont aperçus qu’il s’agissait en fait d’une sorte de fossile vivant, baptisé Cymatioa cooki.

Découverte d’un étrange organisme fossile ressemblant au mélange d’un mollusque avec un ver poilu

Une question se pose alors : comment ce coquillage a-t-il pu rester indétecté pendant aussi longtemps, dans une zone telle que la Californie ?

Jeff Goddard suppose que ces mollusques sont arrivés sous forme de larves planctoniques grâce aux courants, en provenance du sud, lors des vagues de chaleur marines de 2014 à 2016, qui ont permis à de nombreuses espèces marines d’étendre leur aire de répartition.

A lire aussi :

Un fossile de poisson de 183 millions d’années découvert incroyablement préservé dans une ferme anglaise

Un fossile de poisson de 183 millions d’années découvert incroyablement préservé dans une ferme anglaise

Le plus ancien fossile de salamandre d’Europe, découvert en Écosse, documente les origines des amphibiens

Le plus ancien fossile de salamandre d’Europe, découvert en Écosse, documente les origines des amphibiens

Un fossile humain possiblement le plus vieux d’Europe découvert en Espagne

Un fossile humain possiblement le plus vieux d’Europe découvert en Espagne

Leave a Reply