Deux des co-créateurs de Disco Elysium attaquent les actionnaires majoritaires du studio ZA/UM en justice – Actu

Ce communiqué publié sur Medium n’a pas été co-signé par Helen Hindpere, la scénariste du jeu, troisième membre d’importance ayant quitté le studio après le changement d’actionnaires. Néanmoins, Robert Kurvitz et Aleksander Rostov déclarent que leur licenciement a été effectué sans motif, et que le changement d’actionnaires a été conclu de manière frauduleuse. Les deux comparses attaquent donc ceux qu’ils estiment être responsables de ces torts en justice.

En voici une version traduite par nos soins :

“Aux fans de Disco Elysium, concernant la situation chez ZA/UM (par Robert Kurvitz et Aleksander Rostov)

Nous sommes Robert Kurvitz et Aleksander Rostov – le directeur du jeu et le directeur artistique de Disco Elysium. Notre implication dans le jeu prend la forme de participations minoritaires dans une société estonienne appelée Zaum Studio OÜ, qui possède tout ce qui concerne le jeu. La majorité des actions de cette société était initialement détenue par Margus Linnamäe, un homme d’affaires et investisseur estonien qui a fourni le capital initial. En 2021, Linnamäe a été racheté par un autre actionnaire minoritaire, une société estonienne Tütreke OÜ. Tütreke OÜ est la propriété de deux hommes d’affaires estoniens – Ilmar Kompus et Tõnis Haavel.

En tant qu’actionnaires minoritaires, nos droits sont limités. Tant que Linnamäe restait l’actionnaire majoritaire, nous avions la certitude que les finances de la société étaient en ordre et que tous les actionnaires étaient traités sur un pied d’égalité. On ne peut pas en dire autant de Kompus et Haavel. Dès qu’ils sont devenus actionnaires majoritaires, nous avons été rapidement exclus des opérations quotidiennes, notre emploi a été résilié et notre accès aux informations de la société a été coupé. Notre licenciement est intervenu quelques semaines après que nous avons commencé à demander des documents et des données financières, que l’on nous cache toujours.

Nous avons maintenant appris que Tütreke OÜ a dû obtenir le contrôle de Zaum Studio OÜ frauduleusement. Nous pensons que l’argent utilisé par Tütreke OÜ pour acheter la majorité des parts a été pris illégalement à Zaum Studio OÜ lui-même, de l’argent qui appartenait au studio et à tous les actionnaires mais qui a été utilisé au profit d’un seul. De l’argent qui aurait dû servir à la réalisation de la suite. Nous pensons que ces actions – qui, selon nous et selon nos avocats, constituent des actes criminels passibles de trois ans d’emprisonnement – ont été perpétrées par Ilmar Kompus et Tõnis Haavel avec le soutien de Kaur Kender, un autre actionnaire minoritaire. Ceci n’est guère surprenant étant donné que Tõnis Haavel, que nous pensons être le chef de file, a été condamné pour avoir escroqué des investisseurs dans une autre affaire en 2007.

Nous sommes en train d’examiner nos options juridiques. Des poursuites civiles et pénales sont envisagées – en Estonie et au Royaume-Uni.

Il va sans dire que cette période a été très difficile pour nous. Après cinq ans de travail éreintant, nous avons sorti Disco Elysium, un jeu apprécié par des millions de personnes. Pour nous récompenser, nous avons été sommairement licenciés et coupés de l’œuvre de notre vie, le monde d’Elysium. L’entreprise que nous avons créée a été pillée, tandis que nos propres revenus ne suffisent même pas à couvrir les frais de justice.

Jusqu’à présent, nous nous sommes abstenus de parler. C’était entièrement volontaire, par égard pour les personnes qui travaillent encore à ZA/UM – et pour notre propre santé mentale. Mais étant donné la gravité de nos soupçons – et la gravité des preuves que nous avons – nous pensons qu’il est temps que les gens sachent ce qui s’est passé dans l’entreprise.

Nous sommes éternellement reconnaissants à tous les fans de Disco Elysium, qui nous ont offert un soutien moral inestimable. Nous croyons toujours aux jeux, nous croyons toujours en nous-mêmes, et nous croyons toujours en vous. Des millions de fans de RPG ont prouvé que des jeux comme Disco Elysium ont un public de masse. C’est une chose vraiment merveilleuse. Personne ne peut nous enlever ça.

Nous croyons aussi en ce que Harrier du Bois appelle “la loi”. Elle n’est pas parfaite, mais elle est là pour protéger ceux qui créent de ceux qui prennent. Et c’est ce qu’elle fera.

Robert Kurvitz – directeur du jeu
Aleksander Rostov – directeur artistique”

Reste à savoir, et ce n’est pas clair, pour quels motifs exacts les deux anciens directeurs attaquent les actionnaires de ZA/UM, et pourquoi la justice britannique serait compétente pour connaître du litige. Souhaitent-ils reprendre le contrôle du directoire, se faire réinstaurer dans leurs fonctions antérieures, ou récupérer le contrôle de la propriété intellectuelle de la franchise ? La reconnaissance de la fraude par la justice devrait a minima exclure les fraudeurs de leur position actuelle, mais les demandes de Robert Kurvitz et Aleksander Rostov ne sont pour l’instant pas connues.

À lire également | [News] Plusieurs départs “involontaires” au sein de l’équipe de Disco Elysium chez ZA/UM

Leave a Reply