TEST God of War Ragnarök : la PS4 au bord de l’agonie

God of War Ragnarök est au centre de toutes les conversations. Et pour cause, la presse du monde entier a pu jouir de cette nouvelle exclusivité de Sony Interactive Entertainment avant l’heure, les avis sont élogieux. Seulement voilà, la plupart des testeurs ont lancé cette production sur PS5, en oubliant que certains joueurs s’amusent encore sur PS4 Fat et PS4 Pro. Nous avons dépoussiéré nos bébés afin de vous livrer nos impressions sur cette production tournant aussi sur ces machines. Avant toute chose, sachez que les plateformes chauffent beaucoup. Ce qui veut dire ? Que les ventilateurs tournent vite et font un bruit très désagréable. Les PS4 crachent donc leurs poumons pour exhiber un titre magnifique. Alors, verdict ?

God of War Ragnarök reste une expérience incroyable à contempler sur PS4.

Commençons avec le modèle « Fat ». L’aventure débute et il faut dire que nous apercevons les altérités visuelles d’entrée de jeu. Premier constat, God of War Ragnarök est flou dans les arrières plans. Ensuite, lors de nos déplacements, nous avons remarqué que le titre tourne dans les 30 fps. Bon point à prendre en compte, nous n’avons constaté aucune chute de framerate, même pendant les combats intentes. Sur PS4 Pro, nous avons le choix entre deux rendus. D’un côté, nous avons Résolution. Ici, les environnements sont un brin plus nets, mais le paramètre bloque le nombre d’images par seconde à 30 fps. De l’autre, nous pouvons choisir Performance qui adoucie légèrement l’image afin de booster le framerate. De ce que nous pouvons en voir, God of War Ragnarök a du mal à monter dans les 60 fps et semble plutôt tourner dans les 40-50 fps.

Que ce soit sur une machine ou une autre, selon les mondes explorés, nous avons remarqué un peu de clipping (éléments surgissant à l’horizon). Pour faire ronronner correctement cette suite sur PS4, les développeurs ont dû faire quelques concessions. Ainsi, plusieurs petites choses ont été supprimées dans les décors. Comme ? La végétation est moins dense… Idem sur certaines créatures, les poils sur les loups sont moins touffus par exemple. Les textures, elles, sont beaucoup moins détaillées et font moins « réalistes » que sur PS5, et la gestion des jeux de lumière et des reflets est beaucoup moins impressionnante. Concernant les temps de chargement, ils sont longs, très longs. Le lancement d’une partie prend du temps, et le chargement d’un univers, lors d’une téléportation, nous fait patienter. Mais au vu de ce qu’il faut afficher, nous comprenons pourquoi…

Test impressions God Of War Ragnarök  indispensable

Sincèrement, malgré ces quelques petites imperfections, God of War Ragnarök reste une expérience incroyable à contempler sur PS4, tellement la direction artistique est phénoménale. Que dire finalement de tout cela ? Que Santa Monica Studio a fait tout son possible pour amener une odyssée incroyable sur une plateforme qui date de 2013 ; oui, la PS4 approche des 10 ans maintenant ! Le résultat est plus que convenable et l’expérience globale ne change pas d’un poil par rapport à la PS5. L’histoire est poignante, l’aventure accroche, le gameplay est excellent, même si quelques arrière-plans sont moins clinquants, une certaine folie se dégage de cette édition. En d’autres termes, une fois lancée, vous ne lâcherez plus votre manette.

Vous pouvez acheter God of War Ragnarök à 62,99 € à la Fnac.

Lire aussi : TEST God of War Ragnarök : les larmes aux yeux, le cœur serré…

Les plus

  • Une expérience prenante, même sur PS4
  • Un rendu agréable sur PS4 Pro, avec le choix du mode visuel

Les moins

  • Un brin flou sur PS4 Fat
  • Les temps de chargements, super longs

Leave a Reply