on aura enfin droit aux meilleurs modèles en France

Au détour des résultats financiers de Qualcomm, un responsable a confirmé que les Snapdragon passeraient à 100 % de parts de marché sur les Galaxy S23 contre 75 % avant.

Samsung Galaxy S23 // Source : Onleaks

C’était presque sûr, il ne manquait qu’une confirmation officielle. Les Galaxy S23 vont enfin être vendus partout dans le monde avec la même puce. L’information vient de tomber au détour d’une séance de questions retranscrites à l’écrit dans les résultats du quatrième trimestre du groupe américain.

On peut y lire noir sur blanc le responsable financier de Qualcomm avancer que « notre part de 75 % dans le Galaxy S22 passe à une part globale dans le Galaxy S23. » Même s’il s’agissait d’un secret de polichinelle (les deux firmes avaient signé un accord en ce sens en juillet dernier), il s’agit de la première confirmation officielle de ce passage au 100 % Snapdragon. Pour rappel, les smartphones haut de gamme de Samsung se séparaient jusqu’ici en deux catégories que l’on peut grossièrement résumer ainsi : Exynos pour l’Europe et Snapdragon pour le reste du monde.

On note également au passage que le responsable s’avance sur la date de lancement des Galaxy S23. Il explique que « le bénéfice du lancement du nouveau téléphone Samsung serait dans la seconde moitié du trimestre de mars ». Cela tend donc à confirmer que le lancement n’interviendrait pas avant février au moins.

Un passage à 100 % de Snapdragon, qu’est-ce que ça change ?

Le sujet des Galaxy S sous Exynos est un sujet brulant pour Samsung depuis bien longtemps. En effet, de nombreux fans européens se plaignaient à chaque lancement de ce que leur version du Galaxy S était moins puissante que celle sous Snapdragon bien qu’elle soit vendue au même prix. Les difficultés de cette stratégie à deux puces ont atteint leur paroxysme avec le lancement du Galaxy S22, et en particulier du modèle Ultra en début d’année, dont la puce a accumulé les soucis de performances (notre test en témoigne, tout comme notre test long au bout de 7 mois d’utilisation).

Un passage à Snapdragon pour l’Europe est donc l’assurance pour les acheteurs d’obtenir le même produit que le reste du monde. On peut également espérer de meilleures performances que sur un Exynos, peut-être une puce moins chauffante, mais surtout une meilleure stabilité générale du produit, étant donné qu’il sera plus facile pour Samsung de gérer sa flotte de flagships. Quel que soit le bout par lequel on prenne le sujet, cela semble le bon choix et on aura enfin l’impression en Europe de ne pas posséder une version bridée du fleuron de Samsung.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Leave a Reply