L’astéroïde “16 Psyché” pourrait rapporter près de 1,4 milliards d’euros à chaque personne vivant sur Terre

L’histoire pourrait être celle d’un film de science-fiction : “un astéroïde qui vaut plusieurs milliers de milliards d’euros, prêt à être exploré par des terriens lors d’une mission spatiale”. C’est pourtant bel et bien ce que s’apprête à faire la NASA durant l’une de ses prochaines missions vers l’astéroïde baptisé “16 Pysché”.

16 Psyché, l’astéroïde qui valait des milliards

Situé entre Mars et Jupiter, 16 Psyché est un astéroïde métallique qui a de quoi faire rêver. Large de 226 kilomètres, il est doté d’un noyau de fer, de nickel et d’or. Autant de particularités qui font que sa valeur, pour nous autres terriens, est estimée à près 10 000 quadrillons d’euros. Une richesse qui, si elle était partagée, permettrait à chaque personne vivant sur Terre de recevoir près de 1,4 milliards d’euros, rapporte La Libre.

“Au plus profond des planètes terrestres, y compris la Terre, les scientifiques déduisent la présence de noyaux métalliques, mais ceux-ci se trouvent loin sous les manteaux et les croûtes rocheuses des planètes. L’astéroïde Psyché offre une fenêtre unique sur ces éléments constitutifs de la formation des planètes et la possibilité d’enquêter sur un type de monde jusque-là inexploré”, explique la NASA.

L’astéroïde responsable du plus grand cratère sur Terre était bien plus grand qu’estimé auparavant, selon une étude

La NASA, bientôt en route vers 16 Pysché

Le voyage de la NASA vers l’astéroïde 16 Psyché est ainsi prévu depuis 2019. Initialement, c’est en août 2022 que l’agence spatiale avait prévu de faire décoller son vaisseau spatiale également baptisé Psyché. Mais le démarrage de la mission a été retardé par des problème développement et de logiciels et reporté au 10 août 2023. Toutefois, il faudra attendre 2026 pour que le vaisseau arrive sur l’astéroïde. Une fois sur place, il devrait orbiter pendant 21 mois afin d’étudier la composition de l’astéroïde, précise Forbes.

“Je suis extrêmement fier de l’équipe Psyche (…) Au cours de cet examen, l’équipe a démontré des progrès significatifs déjà réalisés vers la future date de lancement. Je suis confiante en ce qui concerne ce plan qui va de l’avant et enthousiasmée par la science unique et importante que cette mission engendrera”, a déclaré Laurie Leshin, directrice du Laboratoire de propulsion par réaction de la NASA.

Le vaisseau spatial Psyche va donc se rendre sur l’astéroïde en utilisant une propulsion solaire-électrique, après un survol de Mars et une assistance par gravité. Puis, après son arrivée, le plan de mission prévoit de cartographier l’astéroïde et d’étudier ses propriétés.

Quelle était cette étrange boule de feu aperçue au Canada ? Les chercheurs sur la piste de l’astéroïde

Les ressources de l’astéroïde 16 Psyché vont-elles être exploitées ?

L’idée pourrait paraître tentante, mais non, la mission de la NASA ne prévoit pas de se rendre sur l’astéroïde 16 Psyché pour en exploiter les ressources, mais bien pour l’explorer et l’observer. Qui plus est, pour que les ressources de l’astéroïde soient exploitées, il faudrait que celui-ci soit amené sur Terre et, d’un point de vue technique et financier, cela est impossible. En tout cas pour l’instant.

Le but de cette mission s’avère donc purement scientifique. Mesurer comment le métal et la roche se sont mélangés pourrait notamment aider les scientifiques à déterminer comment Psyché s’est formé. Les experts espèrent ainsi que la mission fournira suffisamment d’informations pour améliorer notre compréhension du noyau de la planète Terre.

L’exploration de l’astéroïde pourrait également donner un aperçu précieux de la formation de notre propre planète et des autres. “L’équipe Psyché utilisera un magnétomètre pour mesurer le champ magnétique de l’astéroïde. Un imageur multispectral capturera des images de la surface, ainsi que des données sur la composition et la topographie de Psyché. Des spectromètres analyseront les neutrons et les rayons gamma provenant de la surface pour révéler les éléments qui composent l’astéroïde lui-même”, explique ainsi la NASA sur son site.

Lire aussi :

Comète, astéroïde ou météorite : quelles sont les différences ?

Comète, astéroïde ou météorite : quelles sont les différences ?

4 choses que vous ignoriez peut-être sur le Soleil

4 choses que vous ignoriez peut-être sur le Soleil

Qui est Samantha Cristoforetti, première astronaute européenne à prendre les commandes de l’ISS ?

Qui est Samantha Cristoforetti, première astronaute européenne à prendre les commandes de l’ISS ?

Leave a Reply