Espace : la Nasa relance sa mission Psyche vers l’astéroïde qui pourrait rendre milliardaire chaque humain sur Terre

La NASA a annoncé le vendredi 28 octobre qu’elle allait reprendre sa mission Psyche à destination de l’astéroïde du même nom. Ce dernier se situe entre Mars et Jupiter et vaudrait 10 quadrillons d’euros en raison de sa composition chimique.

10 000 quadrillons d’euros. C’est la valeur de l’astéroïde 16 Psyché, se trouvant entre Mars et Jupiter. Alors qu’elle avait mis en pause sa mission à destination de l’astre à cause de problèmes de développement et de logiciel, la NASA a annoncé le vendredi 28 octobre, dans un communiqué, que le lancement aurait lieu le 10 octobre 2023.

Or, fer, nickel…

Si la NASA a décidé de reprendre cette mission, ce n’est pas pour la valeur marchande de l’astéroïde mais pour sa composition chimique. En effet, ce dernier pourrait contenir “un noyau de fer, de nickel et d’or d’une valeur de… 10 000 quadrillions d’euros”, selon le magazine Forbes.

Si cette immense somme était divisée équitablement, tous les habitants de la planète pourraient gagner 1,4 milliard d’euros.

Un noyau de planète ?

Le lancement est donc prévu pour le 10 octobre 2023. La sonde robotique devrait atterrir sur l’astre en 2026. Cette mission fait partie du programme Discovery de la NASA, ayant pour objectif l’identification d’exoplanètes, précise La Dépêche.

L’agence spatiale américaine pense que l’astéroïde pourrait être le cœur métallique exposé d’une planète morte. L’étude permettrait, ainsi, de mieux comprendre la formation et la composition du noyau de planète Terre.

Explorer pas exploiter

Une fois sur place, la sonde devra réaliser des mesures à l’aide de différents outils afin d’analyser 16 Psyche.

“L’équipe Psyché utilisera un magnétomètre pour mesurer le champ magnétique de l’astéroïde. Un imageur multispectral capturera des images de la surface, ainsi que des données sur la composition et la topographie de Psyché. Des spectromètres analyseront les neutrons et les rayons gamma provenant de la surface pour révéler les éléments qui composent l’astéroïde lui-même”, explique la NASA sur son site.

Leave a Reply