Pour Blizzard, World of Warcraft entre dans une nouvelle ère avec Dragonflight – World of Warcraft

Preach Gaming a récemment passé du temps chez Blizzard. Ce fut pour lui l’occasion de discuter de World of Warcraft en long et en large avec les développeurs. Housing, fonctionnalités abandonnées et avenir du MMORPG, plusieurs sujets intéressants ont été abordés. Mais avant de découvrir les informations avec lesquelles il est revenu de son voyage à Irvine, il est important de poser le contexte.

Le drama Preach Gaming

En juillet 2021, en plein coeur du scandale de harcèlement chez Activision Blizzard, Preach publie une vidéo où il annonce quitter définitivement World of Warcraft. YouTubeur populaire, c’est un séisme pour sa communauté dont une partie l’a découvert au travers ses aventures en Azeroth. Preach se lance ensuite dans des jeux comme FF14 en expliquant, entre autres, que le jeu à haut niveau démolit littéralement celui de World of Warcraft.

Dans les mois qui suivent, il publie cependant l’une ou l’autre vidéo WoW, notamment avec le World First du Geôlier ainsi que ses premiers pas sur Dragonflight. 

Le 24 octobre dernier, Preach publie une vidéo sur Twitter où on le voit en compagnie de Ion Hazzikostas devant la statue Orc sur le campus de Blizzard. Tournée sur le ton de l’humour, le Game Director de WoW lui demande s’il n’avait pas quitté le jeu, ce à quoi il répond qu’il n’a jamais dit ça. 

Une partie de sa communauté l’accuse alors d’avoir lâché Blizzard quand la société était dans la tourmente, puis de revenir pour le lancement de Dragonflight dont les critiques sont globalement très positives. En d’autres mots, il reviendrait à la charge quand le MMORPG renoue avec le succès car il y a un peu d’argent à se faire. 

Les raisons du voyage chez Blizzard

Après son retour d’Irvine, Preach est revenu en stream sur les raisons de son voyage. C’est lui qui a proposé à Blizzard de venir afin de poser les questions dont il avait envie. L’objectif n’était pas de revenir avec des informations inédites mais de rapporter à ses viewers ses impressions sur le Blizzard de 2022 et sur l’avenir de Warcraft en général.

Assez curieusement, car ce n’est pas dans les habitudes de Blizzard d’agir de la sorte, le studio a accepté et lui a permis d’installer un petit studio d’enregistrement dans les locaux de la société, permettant ainsi aux développeurs de venir répondre à ses questions sans être pris par le temps.

Les infos à retenir

Le stream de Preach est long, très long. Ce sont plus de cinq heures de direct qui sont disponibles en replay sur Twitch. Heureusement, Wowhead a eu la bonne idée de publier une synthèse des éléments les plus importants et je vous propose d’en découvrir la substantifique moelle immédiatement.

  • Les développeurs parlent de Dragonflight comme le début de la 3ème ère de World of Warcraft, en ce sens que l’extension représente un changement fondamental dans l’approche à long terme du MMORPG.
  • Cette nouvelle approche concerne notamment les fonctionnalités comme le fief ou les fronts de guerre. Ce sont des systèmes de jeu qui sont généralement propres à une extension et sont abandonnées dans la suivante. La raison est parfois thématique et on voyait mal comment les expéditions dans les îles pouvaient se justifier avec Shadowlands. Cependant, Blizzard ne délaissait pas tout et la technique était parfois réutilisée différemment, et les développeurs tenaient compte du feedback des joueurs pour créer les nouvelles fonctionnalités, ou pour ramener à la vie celles qui avaient été très appréciées, à l’instar de la Tour des Mages de Legion.
  • Toujours est-il que Blizzard semble vouloir agir autrement et prolonger la durée de vie des nouvelles fonctionnalités, ou du moins de certaines d’entre-elles. De prime abord, on pense tout de suite au Vol à dos de dragon qui pourrait être étendu ailleurs pour un patch ultérieur, voire dans la version 11.0 de WoW.
  • La nouvelle ère de WoW mettra aussi le joueur au coeur du processus de développement, avec une grande importance donnée à leur feedback. Ce sera aussi le cas sur Classic puisque les joueurs seront écoutés sur l’avenir du jeu et ce qu’ils veulent voir après WotLK Classic.
  • Il est intéressant de savoir que l’impact d’Activision semble minime sur le développement de WoW. Les développeurs ont manifestement le champ libre.
  • À l’avenir, les scénaristes réfléchissent à la possibilité d’arcs narratifs qui s’étendent sur plusieurs extensions. Il est difficile pour les joueurs de réellement s’intéresser au Geôlier, un personnage qu’ils viennent tout juste de découvrir. 
  • En ce qui concerne les changements apportés au nouveau système de talents, il a aussi été pensé pour les joueurs qui ne poussent pas spécialement le Mythique+ ou les raids. Une bonne partie des utilisateurs joue tranquillement ou collectionne des montures et des mascottes. Tous les joueurs ne sont pas à la recherche de la moindre optimisation de dégâts. C’est pourquoi ils ont mis en place un système qui permet d’appliquer des points de talents facilement et sans effort pour les joueurs que ça n’intéresse pas.
  • À l’heure actuelle, il n’existe pas une majorité de joueurs qui effectue une même activité. Chacun fait de tout. Il existe des joueurs qui n’ont jamais mis un pied dans un donjon. Il faut donc créer du contenu pour tous les joueurs, quels qu’ils soient.
  • Pas de Housing pour le moment, ni même à court terme. L’équipe sait qu’il s’agit d’une demande très populaire, mais qu’elle nécessiterait une mise à jour majeure du moteur pour la faire fonctionner comme elle le mérite – sinon, ce serait un mélange maladroit de morceaux du fief et de personnalisations limitées. Bien que ce ne soit pas une grande nouvelle pour les fans de cette fonctionnalité souvent demandée, il peut être réconfortant de savoir qu’elle est toujours sur le radar de Blizzard.

Avec une quinzaine d’interviews en préparation, nul doute que vous entendrez parler à nouveau de Preach Gaming dans nos articles. Comptez sur nous pour vous relayer tout ce qui en vaudra la peine 😉

Leave a Reply