Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Moins de 6 mois et déjà trois boîtiers

Décidément, on n’arrête plus Fuji en ce deuxième semestre 2022. Outre des lancements d’optiques ça et là, la firme nippone commercialise avec le X-T5 son troisième boîtier à capteur APS-C depuis le mois de juin 2022. Pour faciliter la production, l’entreprise filoute un peu en proposant des appareils très similaires esthétiquement ; en effet, seul le capteur est différent entre les X-H2S et X-H2. Avec le X-T5, on se retrouve — sans surprise — en face d’un boîtier très proche du X-T4. Et il n’y a toujours pas de successeur au X-T30 en vue.

Dans la plus pure tradition Fuji

Du X-T4, il reprend les courbes et l’ADN classique de Fuji, avec pléthore de molettes pour un appareil au look toujours vintage. Il conserve aussi un double port de cartes SD (UHS-II), mais sans la compatibilité aux cartes CFexpress type B comme sur les X-H2 (S). Le viseur hérite aussi de la définition du X-T4 (3,69 Mpts), mais améliore un peu le grossissement à 0,8x.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Plutôt poids plume

Pour le moniteur, Fuji opère un retour en arrière, du temps du X-T3, en réinstallant un écran LCD inclinable de 1,84 Mpts. Choix étrange alors que le X-T4 était doté d’un écran sur rotule. De fait, le X-T5, si ce n’est pour sa poignée un peu plus creusée, ressemble davantage à un X-T3. Il est d’ailleurs presque plus compact que ce dernier (129,5 x 91 x 63,8 mm) et avec ses 557 g, il est plus léger de 50 g que le X-T4. Choix judicieux.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Un X-H2 maquillé

Le Fujifilm X-T5 hérite aussi des dernières avancées apportées avec la série des X-H. Ainsi, le capteur (toujours stabilisé sur cinq axes) est à présent le X-Trans BSI CMOS 5 HR de 40,2 Mpx, accompagné du CPU X-Processor 5, les deux équipant déjà le X-H2 que nous avions testé début octobre 2022. D’ailleurs, au niveau des fonctions photo, le X-T5 est en fait une copie carbone du X-H2.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Il reprend le même système autofocus nouvelle génération, que nous avions trouvé plutôt performant. Il bénéficie aussi de l’obturation électronique la plus rapide du marché, capable d’atteindre 1/180 000 s. La rafale atteint 15 i/s en obturation mécanique, 13 en électronique et même 20 i/s moyennant un crop 1,29x.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

La 8K troquée contre la 6,2K

Si les fonctions photo sont identiques au X-H2 — on pense notamment au mode 160 Mpx du pixel-shift —, les capacités vidéo du boîtier sont toutefois moins poussées. Là où le X-H2 offre de la 8K à 30 i/s en Apple ProRes HQ 4:2:2, le X-T5 se limite “seulement” à de la 6,2K et 30 i/s en 4:2:2 10 bits, All-In ou Long-GOP en interne (max. 360 Mbt/s)… mais point de ProRes à l’horizon en interne.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

La sortie micro-HDMI (type D) permet quant à elle d’obtenir de la 6,2K en Apple ProRes Raw 12 bits ou Blackmagic Raw. La limitation des 29 minutes consécutives n’est plus de mise, et l’appareil pourrait tenir environ 90 min en filmant en 6,2K avant de surchauffer.

Ralentis jusqu’en 240 i/s et Full HD

Pour les autres formats, on peut compter sur de la 4K UHD ou DCI, en mode classique jusqu’à 60 i/s ou haute qualité (ce dernier étant limité à 30 i/s). Pour les amateurs de ralentis, on peut grimper jusqu’à 240 i/s en Full HD. Les différents logs sont bien entendu de la partie.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Parallèlement au lancement du X-T5, Fujifilm présente une poignée spécialement conçue pour le boîtier, la MHG-XT5. Il ne sera pas nécessaire de la retirer pour changer la batterie ou la carte SD. La base est également compatible avec le système d’attache rapide Arca-Swiss.

Prix et disponibilité

Le Fujifilm X-T5 sera commercialisé (en noir ou argent) dès le 17 novembre 2022 au prix nu de 1999 €, soit une hausse de 200 € par rapport au prix de lancement du X-T4 en 2020. Deux kits seront disponibles. Le premier, comprenant l’appareil et le Fujinon XF 18-55mm F2.8 R LM OIS, vous coûtera 2399 €. Le second, avec le boîtier et le Fujinon XF 16-80mm F4 R OIS WR, sera vendu pour 2499 €. La poignée MHG-XT5 sera quant à elle proposée pour 149 €.

Fujifilm X-T5 : 40 Mpx, 6,2K et un châssis éprouvé dans la pure tradition Fuji

Jolie compétition

Forcément, ce X-T5 se retrouvera aux prises avec le X-H2 proposé 250 € plus cher, mais tellement similaire. Il est aussi en concurrence directe avec son ancêtre, le X-T4. Quelques boîtiers 24×36 seront aussi en compétition sous la barre des 2000 €, comme le Sony Alpha 7C (A7C), qui n’est pas au dernier rang côté compacité, ou encore le Panasonic Lumix S5, redoutable en vidéo. Enfin, c’est un rival de choix pour le Canon EOS R7, qui en a lui aussi sous le capot.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Leave a Reply