Au Luxembourg: «Ma copine ne tenait plus debout et délirait»

Publié

Au Luxembourg«Ma copine ne tenait plus debout et délirait»

ELL – Plusieurs jeunes filles auraient-elles été droguées à leur insu lundi soir lors du bal d’Halloween à Ell? Entre soupçons et psychose…

Photo prétexte

«Quand je suis revenue des toilettes, peu après 23 h, ma copine était affalée sur un banc, sa tête partait dans tous les sens et elle perdait l’équilibre». Cloé, 17 ans, était présente au Elloween bal, lundi soir, à Ell, où «plusieurs filles, toutes de corpulence mince, se sont mises à délirer au point de tomber dans les vapes, voire de vomir», décrit l’adolescente. «Une dizaine a été transportée en ambulance vers Ettelbruck», témoigne-t-elle.

«Nous étions inquiets et avons très vite appelé la police», explique Paul Wilwerding, secrétaire du SC Ell, organisateur de l’événement. «Six filles n’étaient pas dans leur état normal et présentaient un éthylotest de 1,3 à 1,8 gramme d’alcool par litre de sang. Seule une, diabétique, a été emmenée par précaution en ambulance à l’hôpital. Les autres étaient de nouveau en forme une heure plus tard», ajoute le secrétaire du club de football local.

«Son état n’était pas dû à l’alcool»

Les versions divergent, donc, tandis que du côté des pompiers, rien n’a filtré sur le nombre d’ambulances engagées et de personnes prises en charge. Quant à la police, elle se bornait hier à évoquer «une grande foule présente sur place, quelques petites bagarres ayant éclaté et plusieurs personnes fortement alcoolisées», par la voie de son service communication.

Mais, pour les protagonistes, les soupçons se portent ailleurs. «Nous craignions que quelqu’un ait versé des substances dans les boissons», dit Paul Wilwerding. «Je connais ma copine, nous avons bu la même chose, et son état n’était pas dû à l’alcool», appuie Cloé, encore sous le choc. Depuis, la vision de verres de shot restés sur le bar et de personnes les dévisageant lui trotte dans la tête.

Leave a Reply