Un très vieux catalogue d’étoiles caché dans un parchemin

Une page du Codex Climaci Rescriptus(ci-dessus). Son analyse a révélé des fragments du catalogue d’étoiles du mathématicien grec Hipparque. Crédit : Peter Malik/CNRS

Des chercheurs ont retrouvé la trace du texte perdu d’Hipparque, «père» de l’astronomie antique.

Il est considéré comme le précurseur de l’astronomie antique. Le mathématicien grec Hipparque, qui aurait vécu au IIe siècle avant J.-C., serait notamment l’auteur d’un catalogue recensant les coordonnées de centaines d’étoiles. Un document scientifique de grande valeur… mais perdu depuis des siècles. Du moins jusqu’à la découverte dans un manuscrit du Moyen Âge, par des chercheurs français, britanniques et américains, d’un extrait de texte comportant des fragments de ce catalogue d’Hipparque. Des travaux publiés dans la revue Journal for the History of Astronomy, qui, au-delà de la valeur scientifique du document, pourraient bien clore des débats vieux de plusieurs siècles.

Comme souvent dans les avancées scientifiques, le hasard n’est pas tout à fait étranger à la découverte de ce texte tant recherché. Peter Williams, chercheur à la Tyndale House, un centre d’études bibliques de l’Université Cambridge (Royaume-Uni), menait avec ses étudiants un projet de recherche sur certaines pages d’un…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Leave a Reply