Non, EDF n’appelle pas à diminuer sa consommation grâce à des panneaux lumineux

La sobriété énergétique, l’hypocrisie des riches et des grands groupes ? C’est bien de cela qu’est accusée l’entreprise EDF. « EDF va utiliser 100.000 écrans publicitaires pour sa campagne de communication pour moins consommer d’énergie », écrit un internaute sur Twitter. Une image accompagne le message, sur laquelle un panneau lumineux est effectivement visible. Sur celui-ci le message : « Moins consommer, c’est bien s’équiper. »

Sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas manqué de réagir. « C’est vraiment ironique de nous demander, nous les pauvres gens d’appliquer des choses qu’eux n’appliquent pas », lance l’un d’eux. « Fais ce que je dis mais pas ce que je fais », a rétorqué un autre. Ou encore : « Le message n’est pas très clair, on doit allumer ou éteindre les lumières du coup ? »

FAKE OFF

Une publicité qui fait mouche alors que la France s’apprête à passer un hiver difficile. Emmanuel Macron a annoncé, lors de son allocution du 14 juillet, « un plan de sobriété » à venir. Par la suite, Elisabeth Borne a appelé à la responsabilité de chacun en matière de sobriété énergétique. Elle a également confirmé que le « bouclier tarifaire », qui permet de plafonner les hausses de tarifs de l’énergie, serait prolongé. Objectif : limiter l’impact de la crise énergétique sur les budgets des ménages les plus modestes.

La chasse au gaspillage d’énergie est ainsi lancée. Chaque ministre y a mis du sien pour encourager les Français. Bruno Le Maire a enfilé son col roulé, et la Première ministre sa doudoune pour éviter d’allumer le chauffage trop tôt dans l’année… Ces « gestes » politiques n’ont pas manqué de susciter des moqueries. N’empêche, les Français sont également appelés à chauffer leur intérieur à seulement 19 degrés, tout comme les écoles.

Dans ce contexte, si la publication partagée plusieurs milliers de fois avait été exacte, les réactions des internautes auraient été compréhensibles. Mais il n’en est rien. Le compte auteur du message partagé pour la première fois le 13 septembre est intitulé « Ministère des Petits Gestes ». Et comme il l’indique lui-même, il s’agit d’un compte parodique, bien que certains soient passés à côté de cette information essentielle. Ce profil affiche clairement son objectif en description : « En l’absence de réelle politique écologique, nous prenons les commandes. » D’ailleurs, au-dessus du slogan sur le panneau publicitaire une date est visible, et ce n’est pas celle d’aujourd’hui : « Jusqu’au 22 septembre 2019. » Loin de la crise énergétique actuelle donc.

Par une recherche d’image sur Internet, il est effectivement possible de retrouver l’image en question, publiée le 5 septembre 2019. La photographie a été diffusée sur le compte Twitter du journal Fakir. A l’époque, le journal fondé par l’actuel député LFI François Ruffin interpellait déjà EDF sur le matraquage publicitaire.

Que ceux qui sont tombés dans le piège ne s’inquiètent pas, ce n’est pas la première fois que cela se produit. Le 21 septembre dernier, sur la chaîne de télévision CNews, le journaliste Pascal Praud avait lu à l’antenne un tweet du « Ministère Ecologie Déserté », parodiant cette fois la ministre Agnès Pannier-Runacher, lui attribuant des propos lunaires sur les économies d’énergie, qu’elle n’a jamais prononcés.

Leave a Reply